ici on discute de tout et de rien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Meurtre de la petite Cady : la maman rejugée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Meurtre de la petite Cady : la maman rejugée   Mer 26 Mar - 21:06

La cour d'assises de Paris réexamine depuis mercredi le cas d'Eva Martinet accusée d'avoir étranglé en 2003 sa fille de sept ans.
Il y a deux ans, cette mère avait été condamnée à dix ans de prison.


Le corps de Cady avait été retrouvé le 10 octobre 2003 dans le parc de La Courneuve quelques heures après que sa mère eut donné l'alerte de sa "disparition". Une quinzaine de jours plus tard, elle avait avoué en garde à vue l'avoir tuée avec la laine de son tricot.

La cour d'assises de Paris rejuge depuis mercredi et jusqu'à lundi Eva Martinet pour avoir étranglé sa fille de sept ans. Il y a deux ans, la mère avait été condamnée par la cour d'assises de Seine-Saint-Denis à dix ans de prison.

En juin 2006, les jurés n'avaient pas suivi les réquisitions de l'avocat général Sylvie Odier qui avait réclamé une peine deux fois supérieure pour ce que la défenseure a qualifié de meurtre "égoïste". L'avocat d'Eva Martinet William Bourdon avait salué un verdict "juste", satisfait de constater que les jurés avaient "tenu compte du parcours accidenté de souffrance et de détresse" de l'accusée, et "compris qu'elle n'a pas tué sa fille par égoïsme mais par souffrance et désespoir".

"Je ne sais pas ce qui s'est passé. Je me suis rendu compte que j'étais en train de serrer la laine, que Cady était en train de souffrir. Je voulais arrêter, j'arrivais pas", avait-elle raconté à la cour.

Alors que d'après Me Bourdon, elle a agi sous un effet "d'accumulation" des "souffrances de son destin", l'avocate générale a évoqué une toute autre version : Eva Martinet a commis "un geste égoïste" et "réfléchi", avait-elle dit, insistant sur le "sang-froid" de l'accusée dans les heures qui suivirent et "ses dissimulations". Défense et accusation s'étaient en revanche accordées sur un point : la jeune femme souffrait du sentiment de n'être pas une bonne mère, croyait-elle.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Meurtre de la petite Cady : la maman rejugée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Raoul Petite
» La petite nouvelle: Saranayde
» Petite Fleur S Bechet
» Manfred GURLITT (1890-1972). Wozzeck...et autres oeuvres
» petite soiree pik nik

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre nous :: Discussion générale :: Actualités Divers-
Sauter vers: