ici on discute de tout et de rien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il gifle un élève et finit au tribunal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nath
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 34
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Il gifle un élève et finit au tribunal   Jeu 31 Jan - 20:40

Un professeur, qui a reconnu avoir giflé en classe un élève de 6e qui l'avait insulté, lundi à Berlaimont dans le Nord, sera jugé pour violence aggravée sur mineur.



De la salle de cours à la salle d'audience, il n'y a parfois qu'un pas. Un professeur de technologie au collège Gilles-de-Chin à Berlaimont, près de Maubeuge, dans le Nord vient de l'apprendre à ses dépens. Il est poursuvi pour "violence aggravée sur mineur" après avoir giflé un de ses élèves de 6e.

Les faits remontent à lundi matin. L'enseignant, âgé de 49 ans, aurait poussé par terre les affaires de l'élève âgé de 11 ans après lui avoir demandé de ranger une table en désordre au fond de la classe, a-t-il expliqué à un correspondant de l'AFP. Mais l'élève lui aurait demandé une explication et le professeur l'aurait poussé contre la porte du fond. L'enfant, le regardant dans les yeux, aurait alors soufflé "connard" à l'adresse de l'enseignant qui l'a giflé à ce moment.

24 heures en garde à vue

En fin de matinée, le père du mineur, lui-même gendarme, est arrivé en uniforme au collège pour demander des explications au professeur avant de déposer plainte. Plus tard, des policiers sont venus chercher l'enseignant chez lui et l'ont placé en garde à vue 24 heures. "En 30 ans de carrière, on ne m'avait jamais parlé comme ça. Mon sang n'a fait qu'un tour, et je l'ai giflé", a expliqué le professeur qui reconnaît avoir un "tempérament autoritaire" et être "un peu maniaque".

"On ne peut pas accepter qu'un professeur gifle un enfant quelles que soient les circonstances", a commenté le rectorat. L'enseignant a été suspendu jusqu'à son jugement le 27 mars devant le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe.

Réactions

"On ne va pas dire que la gifle est une réaction justifiée de la part du collègue. Mais il y a une réaction disproportionnée et trop rapide des autorités. C'est disproportionné par rapport au fait que quelqu'un craque", a réagi le Sgen-CFDT (2e syndicat dans le secondaire). "C'est un geste blâmable, mais aller en justice, c'est un peu disproportionné. Il y a des limites !", a renchéri la Peep, 2e fédération de parents d'élèves du public (classée à droite). "En l'absence d'éléments précis sur les conséquences du coup, je m'interroge sur la plainte déposée", a pour sa part affirmé la FSU (majoritaire).

De son côté, l'Unsa-Education rappelle que "c'est interdit de taper un élève", puis ajoute que "cette réaction, sans doute exagérée, s'inscrit dans un contexte: c'est plutôt un signe de déstabilisation. L'élève a tenu des propos inacceptables", a-t-elle estimé. Tous ont réclamé davantage de "médiation": c'est ce qui "manque à l'Education nationale", a déploré la FCPE, 1re fédération de parents d'élèves (classée à gauche), pour qui "tout aurait certainement pu se régler au sein de l'établissement, avec des discussions entre toutes les parties concernées". Pour les syndicats, cette affaire confirme "les difficultés du métier d'enseignant et la tension nerveuse qu'il suppose sans cesse".

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nath
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 34
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Il gifle un élève et finit au tribunal   Ven 1 Fév - 20:43

Alors franchement je trouve que ça dépasse les bornes quand même. C abuser, un prof n'a pas a se retrouver au tribunal pour avoir gifler un élève. Des fois une bonne paire de claques ça remet les idées en place lol. Non sérieusement, on arrive dans les extrêmes. A l'époque de nos parents, les profs avaient trop d'autorité, ils pouvaient mettre des claques, tirer les oreilles, foutre des coups de pieds au cul ou des coups de règles sur les doigts. Là c'était un peu trop, mais quand même, les profs sont quand même sensé avoir de l'autorité, je veux dire ils ont un rôle complémentaire de celui des parents pour éduquer les gamins (c'est pour ça q'on dit EDUCATION nationale non???). Alors certes ils devraient peut-être plus avoir le droit de "taper" les élèves mais alors faut faire quoi quand les élèves se permettent d'insulter le profs ou de les "bousculer" un peu???

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patente

avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Re: Il gifle un élève et finit au tribunal   Ven 1 Fév - 22:40

Le gosse a eu ce qu'il méritait ... et c'est comme ça qu'après le prof va perdre toute autorité ... pffff si j'avais dit à mes parents en rentrant de l'école que le prof m'avait giflé parce que je l'avais insulté j'en prenais une autre directe .... nan mais jvous jure ... jcrois jvé pas poster souvent sur l'actualité car je m'énerve vite quand je vois, entends, certaines énormité oO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nath
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 34
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Il gifle un élève et finit au tribunal   Sam 2 Fév - 19:22

C clair moi aussi je m'en serais repris une directe si j'avais raconté ça a mes parents. Comme quoi on évolue mais vraiment pas dans le bon sens.
Moi aussi y'a beaucoup d'actu qui m'énerve mais j'aime bien les lire quand mm, j'aime bien me faire du mal??? Twisted Evil

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nath
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 34
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Il gifle un élève et finit au tribunal   Sam 2 Fév - 19:49

L'élève giflé exclu, le prof s'explique


Tout en reconnaissant un geste "excessif", l'enseignant juge "disproportionnées" sa garde à vue et sa comparution devant un tribunal.
L'élève accusé de l'avoir insulté est quant à lui exclu trois jours de son établissement.



Trois jours d'exclusion : la sanction envers l'élève de 11 ans d'un collège du Nord ayant insulté un professeur a été annoncée vendredi par le rectorat. La décision a été prise par la direction du collège Gilles-de-Chin à Berlaimont, près de Maubeuge, après que le ministre de l'Education nationale eut demandé jeudi "au recteur de veiller à ce que l'élève auteur d'insultes reçoive une sanction appropriée".

Quant au professeur, qui avait giflé en retour l'élève récalcitrant, il a reconnu vendredi avoir été "impulsif" et a expliqué que le coup était "parti tout seul". Le professeur juge son geste "excessif", mais il trouve "disproportionnées par rapport aux faits", sa garde à vue de 24 heures et sa comparution fin mars devant le tribunal d'Avesnes-sur-Helpe pour "violences sur mineur". Un collègue, qui faisait cours dans la salle à côté au moment des faits, a raconté avoir été appelé par le professeur juste après l'incident. "Il est venu me chercher, j'ai vu un élève qui pleurait sur le côté, et il m'a dit avoir donné une gifle. Il était bien marqué tout de même", a-t-il confié en parlant du professeur. A la récréation de 10h, deux élèves sont allés trouver l'infirmière qui a alerté la conseillère principale d'éducation. Le professeur n'avait rien signalé, selon le rectorat. Le père du mineur, gendarme, est ensuite arrivé en uniforme au collège, sur convocation du principal. Il a demandé des explications au professeur - qui a reconnu s'être emporté - avant de déposer plainte.

Il reconnaît un "très léger" problème d'alcool

Interpellé chez lui lundi après-midi et placé en garde à vue, l'enseignant a subi un test d'alcoolémie qui a révélé "un taux de 0,30 gramme par litre de sang", selon le parquet, même s'il n'est pas possible de savoir s'il avait déjà bu au moment de l'altercation. L'homme affirme avoir bu "quelques verres" chez lui entre son départ du collège vers 11h40 et son interpellation. Mis en arrêt maladie jusqu'au 9 mars, il reconnaît un "très léger" problème d'alcool, mais jure n'avoir bu qu'un jus d'orange ce matin-là. Le rectorat devra se prononcer sur une sanction éventuelle (suspension, blâme ou avertissement).

Jeudi, sur le parking du collège, parents, anciens élèves et collègues ont souligné le "sérieux" et la "conscience professionnelle" du professeur. "Il y a des choses plus graves quand même!", relativise le grand-père d'une élève, observant la foule de caméras depuis sa voiture. Une infirmière en blouse blanche trouve quand même le geste "inadmissible", affirmant que sa fille est "très choquée". Beaucoup s'étonnent cependant de la sévérité des autorités, plusieurs d'entre eux l'attribuant au fait que la victime est fils de gendarme. "Si ça avait été le fils d'un ouvrier, il n'y aurait pas eu tant de remous. Sûr et certain", avance une ouvrière, ancienne élève du professeur. Les syndicats d'enseignants et les fédérations de parents d'élèves, sans défendre le geste, se sont étonnés de la judiciarisation de l'affaire qu'ils ont, comme le professeur, qualifiée de "disproportionnée".

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nath
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 34
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Il gifle un élève et finit au tribunal   Jeu 7 Fév - 19:56

Pas de sanction pour le prof qui a giflé un élève


Aucune procédure disciplinaire ne sera engagée contre l'enseignant de Berlaimont, qui a même reçu mercredi le soutien du Premier ministre.
Pour François Fillon il n'est "pas acceptable qu'un élève traite un enseignant de connard". Elève qui "mériterait une sanction plus sérieuse" que trois jours de renvoi.


Il est "réconforté". Le professeur de technologie qui a giflé un collégien qui l'avait insulté à Berlaimont, dans le Nord, a reçu mercredi le soutien du Premier ministre François Fillon. "Cela m'a réconforté énormément d'avoir été soutenu en si haut lieu", a-t-il déclaré à l'afp. Le chef du gouvernement, interviewé sur RMC et BFM-TV, s'est dit "choqué" par les 24 heures de garde à vue infligées au professeur et a jugé "pas acceptable qu'un élève traite un enseignant de connard". "C'est une faute qui mériterait, semble-t-il, une sanction plus sérieuse que celle qui a été prise". A savoir, 3 jours d'exclusion de la classe.

L'autre bonne nouvelle est venue du rectorat de Lille où José Laboureur était reçu mercredi matin. "Cela s'est très bien passé. Ils voulaient juste discuter avec moi et entendre ma version des faits", a déclaré l'enseignant, qui a souligné avoir "eu le sentiment d'avoir le soutien de (sa) hiérarchie". Selon lui, le recteur lui a indiqué qu'il prendrait une sanction à son encontre, mais qu'il ne serait "ni suspendu, ni muté".

En début d'après-midi, quelque 150 personnes - élus locaux, professeurs, parents d'élèves - se sont quand même rassemblés devant le collège Gilles-de-Chin à Berlaimont pour apporter leur soutien au professeur, dont ils ont notamment loué "la grande conscience professionnelle", et dénoncer "la disproportion" entre les faits et ses suites judiciaires. L'enseignant, qui a de nouveau jugé cette gifle "malheureuse", doit comparaître pour "violence aggravée sur mineur" le 27 mars devant le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il gifle un élève et finit au tribunal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il gifle un élève et finit au tribunal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les carnets de l'élève Mimile.
» Les désarrois de l'élève Törless de Volker Schlôndorf.
» Il finit en prison pour voir joué avec son urine
» Le soleil se lève à l'est
» Le 12 septembre , les parisiens metro/rer .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre nous :: Discussion générale :: Actualités Divers-
Sauter vers: