ici on discute de tout et de rien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Altadis - Deux mille emplois vont partir en fumée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Altadis - Deux mille emplois vont partir en fumée   Jeu 19 Juin - 12:18

Plus de 2000 suppressions d'emplois devraient être annoncées ce jeudi. Parmi les pays européens où le groupe est présent, France et Espagne seraient les plus touchés.
Six des huit sites français de l'ex-Seita seraient touchés et deux supprimés.


Cinq mois après le rachat d'Altadis, le cigarettier britannique Imperial Tobacco doit annoncer ce jeudi plus de 2000 suppressions d'emplois au sein de l'ex-Seita. La nouvelle de cette restructuration attendue est dévoilée dans le journal Les Echos, qui ajoute que cette sévère cure d'amaigrissement est une conséquence de la fusion entre les deux groupes mais aussi du déclin du marché du tabac.

Les emplois seront supprimés en Europe, et les pays concernés au premier chef seront la France et l'Espagne, poursuit le quotidien. Dans l'Hexagone, précise-t-il, six des huit sites de l'ex-Seita seront touchés et deux supprimés. Altadis emploie actuellement plus de 2000 personnes sur ses sites français, qui sont situés à Paris, où se trouve le siège, Nantes et Riom (Puy-de-Dôme) qui fabriquent les cigarettes, Metz, en charge du tabac à rouler, Strasbourg, pour les cigares, Le Havre où parvient le tabac brut, Les Aubrais (Loiret) et Bergerac (Dordogne) qui accueillent les centres de recherche et développement. Les centres appelés à disparaître seraient ceux de Metz et Strasbourg.

"On s'attend à une annonce qui va nous amener à plusieurs fermetures de sites", indiquait dès mercredi Jean-Marie Roux, élu CGT au CE européen du fabricant de tabac. "Ce sont des rumeurs, mais ils ont commencé à préparer les salariés psychologiquement en disant que ça va être très important comme restructuration". L'intersyndicale du groupe (CGT, CFDT, FO, Unsa, CFE-CGC et CFTC) s'est réunie mercredi après-midi, pendant que la direction d'Altadis restait discrète sur les annonces prévues, se contentant d'indiquer, sans plus de précisions, qu'un CE extraordinaire était prévu ce jeudi à Paris avec à l'ordre du jour "une réorganisation globale".

Pour Jean-Marie Roux, "les Anglais qui nous ont rachetés ont provisionné 600 millions d'euros pour une restructuration en Europe et la France serait le pays le plus touché (...) Chaque fois qu'une grosse entreprise rachète une autre, obligatoirement cela entraîne des réorganisations, des restructurations et cela veut dire des fermetures et des suppressions d'emplois".

Altadis avait déjà annoncé en 2006 un projet de restructuration concernant les fonctions centrales et commerciales ainsi que la distribution, entraînant la suppression de 472 postes, 239 en France et 233 en Espagne. Et une année plus tôt, en 2005, le groupe avait fermé l'usine de cigarettes de Lille.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Altadis - Deux mille emplois vont partir en fumée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je cherche une adresse sympa pour deux nuits à Paris
» Mika : marié, deux enfants..
» Deux Roues, Un guidon, des vibrations et des frissons.
» [INFO LOCALE] 140 suppressions d'emplois à Woippy (57)
» Restauration de deux Piper en tole JOUSTRA F-PIPER77 & JC-75

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre nous :: Discussion générale :: Actualités Divers-
Sauter vers: