ici on discute de tout et de rien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Affrontements - Comment les violences ont commencé à Vitry-Le-François

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Affrontements - Comment les violences ont commencé à Vitry-Le-François   Mar 17 Juin - 10:45

Le meurtre à l'origine des échauffourées était lié à un trafic de cannabis, selon le procureur de la République.
Le suspect, un ancien militaire âgé de 22 ans, a reconnu un "différend" provenant de ce trafic et portant sur "plusieurs milliers d'euros".


Plusieurs heures d'affrontements entre une cinquantaine de personnes, "des jeunes forts violents et des moins jeunes", selon la préfecture, et les forces de l'ordre ; neuf blessés, une soixantaine de véhicules et plusieurs conteneurs à poubelles incendiés. A l'origine de cette bouffée de violence qu'a connue ce week-end la petite ville de Vitry-Le-François, dans la Marne, une mort par balle. Mais les conditions de cette mort n'avaient pas été clairement établies. On en sait aujourd'hui un peu plus sur la manière dont tout a commencé.

Le début des violences serait bel et bien lié à un trafic de drogue. Le suspect, un ancien militaire âgé de 22 ans, a reconnu avoir tué samedi vers 21 heures d'une balle dans la tête un jeune homme, qui accompagnait un groupe de personnes, avec lequel il avait un "différend" portant sur "plusieurs milliers d'euros" concernant un trafic de cannabis, selon le procureur de la République. "Il se sentait harcelé, menacé et il s'est rendu à ce rendez-vous avec une carabine 22 long rifle", a déclaré Madeleine Simoncello devant des journalistes, en précisant que le meurtrier présumé avait néanmoins "répété" pendant sa garde à vue "qu'il ne connaissait pas la victime".

Le suspect, "très choqué, à la limite de se donner la mort", s'était d'abord réfugié au domicile de ses parents, puis dans un "autre lieu", avant de se rendre aux gendarmes samedi soir vers 1h20, a précisé le commandant de section de recherches de Reims, Michel Frottier, chargé de l'enquête. "On ignore le rôle de la victime", a également expliqué le procureur qui a précisé qu'elle n'était pas connue des services de police. Mme Simoncello a ajouté que deux juges d'instruction avaient été désignés pour instruire cette affaire considérée comme "complexe".

Une information judiciaire a été ouverte pour homicide volontaire. Selon la loi du 5 mars 2007, le parquet de Châlons-en-Champagne s'est dessaisi dimanche de l'enquête au profit du parquet de Reims, pôle de l'instruction depuis le 1er mars, chargé d'instruire les affaires criminelles. Et c'est donc au parquet de Reims que le meurtrier présumé a été déféré lundi.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Affrontements - Comment les violences ont commencé à Vitry-Le-François
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Batterie-fanfare de Vitry-le-François (Cercle des XVII)
» Le Monde du Basson
» Comment remédier à l''ambiguïté de la langue française
» La fête de la chanson française le 20/01/10
» Comment avez vous trouvé votre nom de groupe?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre nous :: Discussion générale :: Actualités Divers-
Sauter vers: