ici on discute de tout et de rien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Assises - "Si tu me quittes, je te ferai la peau"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Assises - "Si tu me quittes, je te ferai la peau"   Lun 16 Juin - 18:57

Un homme accusé d'avoir tué son ex-maîtresse, dont le corps a été retrouvé sans tête, sans coeur et sans main en 2006, comparaît depuis lundi aux assises du Val-d'Oise.
Le verdict est attendu vendredi.



Nicole Saada, 62 ans, passionnée par la danse, vivait à Domont, dans le Val-d'Oise, lorsqu'elle a disparu, le 10 novembre 2006. Son corps sera retrouvé deux mois plus tard enterré en forêt de Rambouillet : décapité, entièrement dénudé, sans mains et sans coeur. D'après les autopsies, si la tête a été coupée, la disparition du coeur serait liée à des animaux carnassiers et celle des mains reste inexpliquée.

L'investigation a montré que son ex-amant, Christian Ximenes, 73 ans, qui comparaît jusqu'à vendredi devant la cours d'assises du Val d'Oise, avec qui elle avait rompu quelques semaines auparavant, l'épiait depuis leur séparation et qu'il était présent dans les environs de Domont le jour de la disparition. La police, qui le place en garde à vue quelques jours plus tard, découvre dans sa sacoche un couteau et les clés du portail de Mme Saada. Le véhicule de la victime est aussi retrouvé, calciné, à proximité du domicile de M. Ximenes. Et des tâches de sang de son ex-maîtresse sont décelées sur l'un de ses jeans.

Au cours des interrogatoires, M. Ximenes a nié être à l'origine de la macabre disparition. Il explique qu'il avait été pris en otage le jour de la disparition par des agresseurs qui se seraient servi de lui pour enlever la sexagénaire. Des expertises psychologiques et psychiatriques révèlent une "personnalité paranoïaque" qui avait développé une véritable obsession à l'égard de Nicole Saada à compter de leur rupture sentimentale. Il lui avait d'ailleurs dit : "si tu me quittes, je te ferai la peau". Le verdict est attendu vendredi.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Assises - "Si tu me quittes, je te ferai la peau"   Sam 21 Juin - 19:48

Accusé d'avoir décapité sa femme : la perpétuité

Christian Ximenes a été condamné vendredi à la peine maximale, dont 20 ans incompressibles, pour avoir décapité son ex-compagne en forêt de Rambouillet.
"Ca enlève un poids. Mais on sait qu'il va faire appel et qu'il va falloir tout recommencer à nouveau. Surtout, il n'a pas avoué, on n'a pas eu de réponses à nos questions", a réagi la fille de la victime.



Christian Ximenes a été condamné vendredi à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 20 ans par la cour d'assises du Val-d'Oise, pour avoir décapité son ex-compagne. La Cour a suivi les réquisitions. "Evidemment ça nous soulage, ça enlève un poids. Mais on sait qu'il va faire appel et qu'il va falloir tout recommencer à nouveau. Surtout, il n'a pas avoué, on n'a pas eu de réponses à nos questions", a déclaré la fille de la victime, à l'issue du verdict. Christian Ximenes, 73 ans, a été reconnu coupable d'enlèvement, séquestration et assassinat à l'issue du verdict qui a été accueilli dans le calme dans la salle d'assises.

Il comparaissait depuis lundi pour avoir enlevé, séquestré et tué Nicole Saada, une femme de 63 ans disparue en novembre 2006 dont le corps avait été retrouvé deux mois plus tard décapité, sans main et sans coeur, dans la forêt de Rambouillet. L'accusé a nié les faits tout au long de l'audience. "Il a ôté la vie de façon bestiale. Nicole Saada a-t-elle souffert, on ne saura pas. Il ne nous le dira jamais", avait déclaré l'avocate générale vendredi matin. "Il est dangereux pour notre société parce qu'il n'évoluera pas. Il a presque 74 ans. Oui il va finir sa vie en prison", avait-elle ajouté.

Durant cinq jours, l'accusé a expliqué qu'il avait été victime d'une prise d'otage le jour de la disparition. Des hommes "en combinaison grise, cagoulés, avec des lunettes" qui transportaient un corps non identifié l'auraient emmené de force dans la voiture de la victime pour lui faire acheter de l'essence avant de le relâcher. Cette explication "n'est pas crédible, elle est farfelue", a expliqué vendredi l'avocate des parties civiles, dans sa plaidoirie. "C'est un manque total de respect pour les parties civiles qui auraient préféré que vous ne disiez rien", a-t-elle ajouté. "Vous l'avez traquée comme un animal, vous l'avez tué comme un animal. Monsieur Ximenes, il est encore temps d'avouer", a conclu l'avocate après lui avoir demandé: "où est la tête de la victime ?".

Les cinq jours d'audience ont été une longue épreuve pour l'accusé. Aucun témoin n'est venu déposer à la barre en sa faveur. Les quatre filles qu'il a eues avec sa première femme ont décrit un homme "paranoïaque, dangereux, pervers". Deux de ses filles et une nièce l'ont accusé d'attouchements sexuels, ce qu'il nie. Des élèves du cours de danse de Nicole Saada ont expliqué comment l'accusé aurait pris la tête, en quelques semaine, à force de harcèlement, de l'association de danse qu'elle animait. Les membres de la famille de la victime ont défilé à la barre, en pleurs, pour le sommer d'avouer. Le président de la cour d'assises a expliqué comment l'accusé avait harcelé la victime entre la rupture en août 2006 et sa disparition le 10 novembre. Un week-end, Christian Ximenes a ainsi parcouru 3.500 km en voiture pour l'épier.

Face aux témoignages à charge, dans une salle ouvertement hostile, les deux avocats de M. Ximenes ont toujours cherché à le presser pour qu'il avoue les faits. Mais l'accusé s'y est toujours refusé. "Je ne vais pas m'accuser de ce que je n'ai pas fait", a-t-il affirmé.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Assises - "Si tu me quittes, je te ferai la peau"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Info] Bill Kaulitz dans les "50 plus beaux hommes allemands de tous les temps"
» Bruce Dickinson:" les fans ne sont pas des vaches à lait"
» "Johnny sera à l'Olympia ce soir avec Sylvie"
» "les Hula Serenaders & le groupe Hula O Manoa" 21 Juin Paris
» [INTERVIEW] M.Pokora évoque Michael: "Bien qu'il ai fait des choses dégradantes[...]"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre nous :: Discussion générale :: Actualités Divers-
Sauter vers: