ici on discute de tout et de rien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pédophilie - Jugés pour avoir projeté l'enlèvement et le viol d'une fillette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Pédophilie - Jugés pour avoir projeté l'enlèvement et le viol d'une fillette   Mer 4 Juin - 20:44

Piégés par la police, les deux internautes sont jugés à partir de jeudi au tribunal correctionnel de Rouen.
Ils sont soupçonnés d'avoir préparé sur le web l'enlèvement, la séquestration, le viol et la torture d'une fillette.



L'affaire est digne d'un thriller. Heureusement ici, l'histoire se finit bien. Le tribunal correctionnel de Rouen jugera jeudi et vendredi deux internautes soupçonnés d'avoir préparé sur le web l'enlèvement, la séquestration, le viol et la torture d'une fillette, un projet "très précis" pour l'accusation, un simple "délire" pour les accusés...

Le projet virtuel conçu par Christian Cadart, 49 ans, dit "Helliot" un technicien en télécommunications de Grand-Quevilly, près de Rouen, et Hervé Limbour, 41 ans, dit "Diablo" un peintre en bâtiment de Nice, est à la fois pathétique et sordide. Il est heureusement dénoncé en mars 2007 par un internaute belge à la justice de son pays. Le duo d'internautes est ensuite infiltré sur la toile par un policier belge qui, sous le pseudonyme de "Tyler", réussit à gagner la sympathie des internautes au point de faire figure de "troisième" homme. Dans le projet baptisé "Horizon", il est chargé de trouver des masques pour cacher l'identité des auteurs et du chloroforme pour endormir la victime.

Dans leurs échanges sur MSN, "Helliot" et "Diablo" détaillent les tortures et les viols qu'ils comptent faire subir à la fillette jusqu'à sa mise à mort éventuelle. "Helliot" évoque ainsi le "matos" dont il dispose comme "sangles, martinet, fouet, bougies, baillons, godes" et les sévices possibles comme "la marquer au fer rouge". Les deux hommes hésitent sur le choix de leur victime avant de s'arrêter sur une fillette qui devrait avoir "autour de sept ans" et serait ainsi capable de "résister tout un week-end". A aucun moment dans le dossier d'accusation ne figure le nom de la victime potentielle qui n'avait pas été choisie avant l'interpellation des deux hommes.

Le 11 mai 2007, "Helliot" fait visiter au policier infiltré, alias "Tyler", un transformateur électrique désaffecté de Grand-Quevilly où ils comptent séquestrer leur victime. Il lui montre notamment une pièce aveugle pourvue de deux anneaux où ils auraient pu attacher la fillette. "Helliot" est interpellé aussitôt après la visite. Quant à "Diablo", il a été arrêté quelques jours auparavant à la suite de conversations téléphoniques dans lesquelles il évoquait des agressions sexuelles sur des fillettes à Nice.

Pour l'accusation, le choix du local est "un élément matériel" qui démontre un début d'exécution du projet et permet de qualifier les faits "d'association de malfaiteurs en vue de la préparation des crimes et délits d'enlèvement et de séquestration". Devant les policiers et le juge d'instruction, "Diablo" se défend en indiquant qu'il a "déliré" et qu'il ne serait jamais allé au bout de cette histoire relevant, selon lui, uniquement du "fantasme". "Helliot" abonde dans le même sens en ajoutant que s'il était allé aussi loin dans les précisions c'était pour que "le délire apparaisse le plus vrai possible".

Un troisième homme originaire d'Olivet (Loiret), pressenti un temps par "Helliot" et "Diablo" pour être associé à l'opération, doit figurer sur le banc des accusés. Connu sur le web sous le pseudonyme de Dada, ce chauffeur routier de 31 ans est poursuivi pour détention et diffusion d'images pédopornographiques.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Pédophilie - Jugés pour avoir projeté l'enlèvement et le viol d'une fillette   Ven 6 Juin - 18:45

Les avocats des deux internautes plaident la relaxe

Les avocats des deux hommes soupçonnés d'avoir projeté l'enlèvement et le martyre d'une fillette ont estimé que leurs clients avaient été "jetés en pâture" pour un projet resté "virtuel".
Considérant qu'il "n'existe pas de projet plus abominable", la procureur a, en revanche requis la peine maximale de 10 ans. Délibéré le 2 juillet.



"On ne condamne pas un homme par rapport à des idées ou un projet intellectuel mais par rapport à des certitudes, avec des éléments constitutifs qui font défaut". Tel a été l'axe de défense, vendredi, des avocats des deux internautes soupçonnés d'avoir projeté l'enlèvement et le martyre d'une fillette et jugés depuis deux jours par le tribunal correctionnel de Rouen.

S'ils reconnaissent "l'ignominie des propos tenus" par leurs clients, Christian Cadart et Hervé Limbour, ils se sont employés à minimiser l'importance de ce dossier. "Dès le début nous sommes dans la démesure la plus totale, on a jeté en pâture ces messieurs à l'opinion publique", a notamment regretté maître Philippe Lecesne, rappelant que le projet est toujours resté "virtuel" et que les prévenus n'ont pas mis en oeuvre d'actes préparatoires. Pour ces raisons, les avocats ont réclamé la relaxe de leurs clients pour les faits "d'association de malfaiteurs" et une peine "normale" pour "la détention et la diffusion d'images pédopornographiques".

Une interprétation des faits que la procureur du tribunal ne partage pas. Quelques instants plus tôt, elle a requis la peine maximale de 10 ans de prison à l'encontre des deux internautes."Le projet qu'avaient monté Hervé Limbour ("Diablo") et Christian Cadart ("Helliot") est le plus grave sur l'échelle des infractions dans le code pénal", a asséné Marie-Valérie Albert. "Enlèvement, séquestration, viols, torture, il n'existe pas de projet plus abominable", a-t-elle ajouté. Elle a rejeté l'idée que ce projet n'aurait été que virtuel. "On voit un projet prendre forme, bouger jusqu'à sa faisabilité parfaite, et on voit clairement une répartition des rôles", a-t-elle affirmé.

La procureure a également rejeté l'hypothèse que le policier infiltré dans le réseau à la suite d'une dénonciation du réseau à la justice belge ait joué un rôle "incitatif" dans l'élaboration du projet. "L'infiltration a été régulièrement autorisée et la question de sa nullité n'a pas été soulevée devant la chambre d'instruction", a-t-elle dit. Le jugement a été mis en délibéré au 2 juillet.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pédophilie - Jugés pour avoir projeté l'enlèvement et le viol d'une fillette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quel ampli pour avoir ce son ?
» a quelle heure arriver pour avoir une bonne place ??
» Comment faire pour avoir son site en mode Responsive,
» La recette pour avoir un son "électrique" à la Weiss
» Pour avoir des nouvelles de sa santé.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre nous :: Discussion générale :: Actualités Divers-
Sauter vers: