ici on discute de tout et de rien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ces musulmanes prêtes à tout pour rester vierges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Ces musulmanes prêtes à tout pour rester vierges   Sam 31 Mai - 18:51

Emancipées mais vivant sous les codes rigides de l'honneur familial, certaines jeunes femmes musulmanes cherchent sur le Net une solution pour retrouver leur "pureté".


"Ouh la la ! La pauvre..." Safia Lebdi imagine la honte qui doit la toucher, la détresse dans laquelle elle doit être. Elle, la mariée répudiée. Elle, cette jeune femme musulmane dont le mariage a été annulé parce qu'elle n'était plus vierge. Ou quand un tribunal reconnaît la pureté comme "qualité essentielle". L'histoire fortement médiatisée suscite depuis deux jours émoi et effroi. "C'est un jugement honteux", s'indigne Safia Labdi, présidente des Insoumises, une association féministe laïque, qui lutte contre toutes les discriminations et le sexisme. "On se bat depuis longtemps pour dénoncer les traditions archaïque et là 'boum' la justice leur donne raison."

Sa colère passée, la jeune femme de 34 ans se souvient des discussions avec ses copines musulmanes, dans le temps, dans les quartiers, à cet âge où l'on découvre la sexualité. Ses interdits aussi. "La virginité, on en parlait pendant des heures, raconte Safia Lebdi. A imaginer la colère de nos parents s'ils découvraient qu'on avait fait l'amour. A craindre la honte jetée sur notre famille. A redouter les regards de la communauté."


Aujourd'hui, ces discussions se déroulent beaucoup sur Internet sur des sites féminins aux noms de forums évocateurs : "J'ai besoin de vous", "suis-je déviergée ou pas". "Help! Question de religion", "musulmanes et hymen"... L'hymen, cette membrane qui se déchire lors du premier acte sexuel est l'un des mots qui revient le plus dans ces chats de filles en détresse. L'objectif étant, pour elles, de le garder intact. "Il faut passer l'épreuve du drap blanc, raconte, ironique Safia Lebdi, sous les 'you-you', la belle mère de la mariée brandit le tissu avec le sang dessus pour montrer que son fils s'est uni avec une vierge". D'après la jeune femme, ces cérémonies, très traditionnelles, sont en recrudescence dans les quartiers.

Sur les forums, dans un langage sms et tout en solidarité, les jeunes filles s'échangent des "recettes" pour conserver leur hymen intact. Pratiquer la sodomie, faire une fellation... Certaines conseillent le coup de la fiole le soir des noces. Mettre du sang dans une petite bouteille qu'on versera discrètement sur les draps quand le nouvel époux aura le dos tourné. "A mon époque, les copines se refilaient les coordonnées du médecin compréhensif qui acceptait de délivrer un certificat de virginité", se souvient amusée Safia Lebdi.


"Ce sont de jeunes femmes qui sont passées par une certaine insouciance de la modernité, constate Marie-Pierre Martinet, secrétaire générale du Planning familial. Elles viennent nous voir quand elles sentent que la famille les pousse à se marier. Elles sont rattrapées par la tradition."

Depuis cinq-six ans, les filles parlent beaucoup d'hymenoplastie, une chirurgie reconstructive de l'hymen. L'opération est pratiquée dans quelques hôpitaux dont les noms circulent. Stéphane Saint-Léger, chirurgien au CHU Robert Ballanger à Aulnay-sous-Bois en opère deux par semaine. "Ces jeunes femmes viennent nous voir terrorisées (...) car si elles ne montrent pas qu'elles sont vierges, elle peuvent être répudiées, voire battues", raconte ce gynécologue interrogé par TF1. Il opère à contrecoeur se disant contre cette discrimination mais agit pour aider ces filles en détresse.

Même credo au planning familial où l'on fait du cas par cas. "Quand les filles font appel à nous, on discute beaucoup pour voir dans quelle mesure elles sont en danger. On ne distribuera jamais des certificats dits de virginité, ça serait légitimer cette violence faite à l'égard des femmes", insiste Marie-Pierre Martinet. Et de rappeler que 20% des femmes n'ont pas d'hymen ; que beaucoup ne perdent pas de sang lors de leur dépucelage faute d'irrigation ; qu'il est fréquent que l'hymen puisse être percé en faisant du sport et que les médecins n'ont pas les moyens d'être surs à 100% que la membrane est intacte.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Ces musulmanes prêtes à tout pour rester vierges   Ven 6 Juin - 18:35

Mariage annulé - "Je subis tout dans cette histoire"

La jeune femme dont le mariage a été annulé parce qu'elle n'était plus vierge ne souhaite pas "être la victime du système politique".
Dans le Nouvel Observateur, elle confie que la décision du TGI de Lille l'avait libérée.


Elle est celle dont la virginité fait débat depuis une semaine. Celle dont l'hymen est devenu une affaire nationale. Celle dont tout le monde évoque le mariage annulé parce qu'elle n'était plus vierge. Elle, cette jeune femme de 23 ans, qui veut rester anonyme malgré le tollé suscité depuis une semaine par son histoire. Ou quand un tribunal reconnaît la virginité comme "qualité essentielle".

Cette décision du TGI de Lille, qui date d'il y a deux mois lui avait apporté "du soulagement", selon les mots son avocat, Me Charles-Edouard Mauger. Depuis, il y a eu polémique et son avalanche de réactions d'indignation : dans le monde associatif, dans le monde politique. Mardi, le procureur de Lille a fait appel, comme le lui avait demandé sa ministre de tutelle, Rachida Dati. Et depuis, toujours selon son avocat, l'ex-épouse se sent "très, très mal".

"Que l'on puisse faire appel du jugement alors que je n'ai rien demandé me révolte". Depuis le début de l'affaire, la jeune infirmière ne disait rien voulant juste vivre sa vie tranquillement quelque part en région parisienne. Dans le Nouvel Observateur publié cette semaine, réfugiée derrière l'anonymat, la jeune femme raconte pour la première fois son histoire, son point de vue. "Entendre tout le monde parler de moi, c'est très difficile", confie-t-elle à l'hebdomadaire. "Depuis le début, je subis tout dans cette histoire".

Son histoire, c'est celle d'une jeune femme de confession musulmane dont le tout nouvel époux, un ingénieur d'une trentaine d'années, musulman comme elle, découvre le soir des noces qu'elle n'est plus vierge et qui demande l'annulation pure et simple du mariage s'estimant bafoué par la tromperie de sa jeune femme. "Il m'a expliqué qu'il ne pouvait pas bâtir une union solide sur du mensonge", raconte l'avocat du marié Me Labbé. C'était il y a presque deux ans. Il la voulait pure. Elle le pensait gentil et intelligent. La jeune femme consent à faire effacer ce mariage.

Si le motif de l'annulation, son rejet pour non-virginité, reste une meurtrissure pour la jeune femme, selon son avocat cité par Le Nouvel Observateur, l'officialisation de la décision il y a deux mois la libère. "J'allais me planter des années avec ce type", confie la jeune femme au newsmagazine. "'j'ai ma vie à reconstruire. Je n'ai pas à être victime du système politique (...). Je comprends la polémique mais elle absorbe ma vie'", dit-elle aussi à son avocat.

Avec l'appel du parquet de Lille, les deux ex-époux devraient bientôt se voir notifier une nouvelle audience civile devant les magistrats de la cour d'appel. Il y sera de nouveau question de savoir si la virginité peut être considérée comme qualité essentielle. Il y sera de nouveau question de l'hymen de la jeune femme.

Mariage annulé : 73% des Français choqués
L'annulation choque 73% des Français, selon un sondage Opinionway publié vendredi par Le Figaro. Parmi les personnes se disant choquées, 54% le sont "parce que cela revient à reconnaître légaux des principes qui devraient relever de la religion des personnes", et 46% "parce que cela revient à cautionner une inégalité entre les hommes et les femmes". Ce sondage a été réalisé les 4 et 5 juin auprès d'un échantillon représentatif de 968 personnes selon la méthode des quotas.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ces musulmanes prêtes à tout pour rester vierges
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan: tout pour leur idole sur M6
» Transcribe : tout pour repiquer des plans !
» Le Metal, pas une musique faite pour être jouée par des gonzesses ?
» Test de plusieurs HP guitare
» la mode des maigres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre nous :: Discussion générale :: Actualités Divers-
Sauter vers: