ici on discute de tout et de rien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Discrimination - "L'Ardoise", le logiciel de l'Intérieur trop curieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nath
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Discrimination - "L'Ardoise", le logiciel de l'Intérieur trop curieux   Mar 15 Avr - 18:56

Le Collectif contre l'homophobie a saisi la Halde afin d'empêcher la mise en oeuvre du logiciel "Ardoise".
Il permettrait de rentrer des renseignements personnels sur toute personne ayant un contact avec la police ou la gendarmerie, qu'elle soit victime, témoin ou suspect.


Le Collectif contre l'homophobie a saisi lundi la Haute autorité de lutte contre les discriminations (Halde) et la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) afin de s'opposer à la mise en oeuvre par le ministère de l'Intérieur d'un logiciel qu'il juge litigieux. Ce logiciel, baptisé Ardoise permettrait de rentrer des renseignements personnels sur toute personne ayant un contact avec la police ou la gendarmerie dans une procédure, qu'elle soit "entendue comme victime, témoin ou auteur", s'inquiète le Collectif dont le siège est à Montpellier.

Ainsi, un policier ou un gendarme pourrait "préciser dans la rubrique état de la personne les informations suivantes : homosexuel, transexuel, handicapé, sans domicile fixe (...) ou permanent syndical" dans ce logiciel qui en est encore au stade de projet, selon le Collectif. "La saisie de ces informations a vocation à établir une fiche profilée de chaque personne ayant un contact avec la police dans le cadre d'une procédure", assure-t-il. Cette fiche serait "consultable sur tout le territoire national par les forces de l'ordre (...) à chaque fois que cette personne aurait à faire à elles".

Le Collectif se montre "particulièrement inquiet" face "au risque de constitution de fichiers catégoriels que ce logiciel pourrait permettre". "Nous n'accepterons pas que (la ministre de l'Intérieur) Michèle Alliot-Marie autorise l'utilisation de ce logiciel car il peut donner lieu à des dérives de sinistre mémoire", écrit-il. Le logiciel Ardoise remplacerait le logiciel de rédaction de procédure (LRP) et celui de traitement des infractions constatées (STIC), précise le collectif, qui a aussi saisi la Commission nationale consultative des droits de l'Homme.

Rejoignant ces inquiétudes, Alliance, second syndicat de gardiens de la paix, "exige" que le nouveau logiciel "soit amélioré". Ce logiciel "ne doit pas remettre en cause les droits fondamentaux des personnes", souligne Alliance. De son côté, le ministère de l'Intérieur assure dans un communiqué que le logiciel a été validée par la Cnil.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Discrimination - "L'Ardoise", le logiciel de l'Intérieur trop curieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un équivalent gratuit de "Guitar Pro"..."Tux Guitar"....
» Monitoring: 5" ou 8"?
» [RETRO JEUX VIDEO] "Night Trap" (3DO et MEGA CD)
» [TV Allemagne] Le groupe aux émissions "Schlag den Raab" et "Wetten, dass..."
» z'avez dit "lutherie sauvage"?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre nous :: Discussion générale :: Actualités Divers-
Sauter vers: