ici on discute de tout et de rien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jugé pour viol et meurtre, plus de 20 ans après

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nath
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Jugé pour viol et meurtre, plus de 20 ans après   Mar 8 Avr - 14:15

Le procès d'un ancien pompier, Robert Greiner, s'est ouvert, lundi matin, devant la cour d'assises du Gard. Il comparaît pour le viol et le meurtre d'une lycéenne d'Avignon en décembre 1987.
Accusé par des empreintes génétiques identifiées 19 ans après les faits, il reconnaît des relations sexuelles consenties, et nie le meurtre.


Malgré les traces d'ADN qui semblent l'accuser, Robert Greiner nie le viol, comme le meurtre. Le procès de cet ancier pompier s'est ouvert lundi matin devant la cour d'assises du Gard devant laquelle il comparaît pour sa responsabilité présumée dans le calvaire d'une lycéenne d'Avignon. Il devrait plaider non coupable.

En décembre 1987, le corps sans vie et dénudé d'Evelyne Boucher, 16 ans, était découvert par deux chasseurs, dans une clairière de la commune des Angles, dans le Gard. La victime portait des marques de strangulation. Les enquêteurs devaient retrouver une blessure par arme à feu et des marques de violences sexuelles. Les investigations, menées d'abord dans l'environnement familial et scolaire de la lycéenne puis étendues au quartier où elle habitait avec sa mère et son beau-père, à Villeneuve-lez-Avignon, se révélaient vaines. Tout comme les recherches entreprises autour de personnes connues pour des affaires de moeurs, et notamment de tueurs en série ayant pu se trouver dans la région.

L'enquête devait pourtant rebondir... près de 19 ans après les faits, en juin 2006 : la juge d'instruction recevait alors une note du Fichier national des empreintes génétiques (Fnaeg) qui l'informait de la correspondance entre l'ADN identifié sur le sperme retrouvé sur la jeune fille et celui d'un homme condamné deux ans plus tôt pour violence en réunion. C'est dans le cadre de cette condamnation que Robert Greiner avait été contraint de se soumettre - non sans réticences - aux prélèvements biologiques, comme la loi le prévoit.

Ce sont ces prélèvements, dont les résultats ont été confirmés depuis par de nouvelles expertises, qui ont conduit, plus de 20 ans après les faits, Robert Greiner dans le box des accusés. Pourtant, l'ancien pompier nie toute violence, selon son avocat Patrick Gontard : s'il a eu une relation sexuelle avec la victime, devrait-il soutenir lors du procès, c'était dans l'après-midi du crime, alors que l'enquête a montré que l'agression a été commise entre 19 heures et 22 heures. Me Gontard a évoqué au cours de l'instruction la possibilité que son client ait eu une relation sexuelle consentie avec la victime et que le meurtre ait été perpétré par une autre personne.

Une hypothèse qui "n'apparaît pas crédible", selon l'accusation, qui présente Robert Greiner comme un être impulsif, attiré par les jeunes femmes, pouvant devenir très violent. Pour leur part, les enquêteurs citent un faisceau d'indices renforçant leur conviction que l'accusé avait un lien avec la victime, ainsi qu'un témoin selon lequel Robert Greiner recevait souvent des filles à la caserne. Il pouvait alors, selon ce témoignage, "les traiter comme de vulgaires objets sexuels".

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nath
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Jugé pour viol et meurtre, plus de 20 ans après   Mer 9 Avr - 15:30

Robert Greiner, "obsédé sexuel" et harceleur

Tel est le portrait de l'ancien pompier jugé pour le viol et le meurtre d'une lycéenne qui a été fait mardi par des témoins devant la cour d'assises du Gard.
Un autre pompier a assuré avoir rencontré devant sa chambre une jeune fille dévêtue aux tibias ensanglantés, qu'il aurait fait passer de force par la fenêtre.


"Obsédé sexuel" et sujet à des "dérives" parfois violentes : plusieurs témoins ont dressé mardi, devant la cour d'assises du Gard, un portrait très négatif de Robert Greiner, cet ancien pompier jugé depuis lundi pour le viol et le meurtre d'une lycéenne de 16 ans en 1987.

Martine Jaume a été un moment la maîtresse d'un sapeur-pompier, ami et collègue de travail de l'accusé. De Robert Greiner, elle a assuré qu'il la harcelait sur son "lieu de travail comme à la caserne", quand elle rendait visite à son amant. "Il ne parlait que de sexe", a-t-elle affirmé, soulignant qu'elle "avait peur" de lui et avait subi des attouchements de sa part. Son amant, Claude Locaputo, a décrit l'accusé comme "un grand buveur, jusqu'à l'ivresse". Il était "insupportable quand il buvait", devenant alors "bagarreur, excité".

De son côté, Michel Felgeirolles, pompier dans cette caserne d'Avignon située près du lycée de la victime, Evelyne Boucher, a souligné les "dérives" de l'accusé et de ses compagnons de chambrée, alors que des femmes étaient invitées à la caserne. Ainsi, il a raconté "qu'une nuit d'été", il a vu "une jeune fille dévêtue, avec les tibias ensanglantés, dehors. Elle m'a dit que Robert Greiner l'avait fait passer de force par la fenêtre", située à un mètre du sol.

Près de 19 ans après les faits, Robert Greiner a été confondu par son empreinte génétique qui correspond à l'ADN retrouvé sur le cadavre de la victime. L'accusé nie toute implication dans les crimes. Lundi, il a envisagé l'éventualité d'une relation sexuelle avec Evelyne Boucher mais dont il ne se souviendrait pas. Il ne se souvient pas non plus de ce qu'il faisait le jour du crime, le 8 décembre 1987. Le lieutenant-colonel Queyla, actuel commandant du poste de secours d'Avignon, a assuré mardi que l'accusé n'était pas "a priori de garde" sur l'ensemble des trois casernes de Sorgues et d'Avignon, ce jour-là. Mais, a-t-il précisé, il peut y avoir un doute "car on n'a plus l'inventaire de la feuille de garde du jour".

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nath
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Jugé pour viol et meurtre, plus de 20 ans après   Sam 12 Avr - 18:50

Meurtre d'une lycéenne: la perpétuité pour l'ex-pompier

Robert Greiner, 55 ans, a été condamné jeudi par les assises du Gard pour le viol et le meurtre d'une lycéenne de 16 ans, en 1987 près d'Avignon.
Robert Greiner devrait faire appel.


Un ancien pompier professionnel, Robert Greiner, 55 ans, a été condamné jeudi soir à la réclusion criminelle à perpétuité par la cour d'assises du Gard, basée à Nîmes, pour le viol et le meurtre d'une lycéenne de 16 ans en 1987 près d'Avignon. L'accusé qui niait les faits, a été confondu par son ADN, 19 ans après le viol et le meurtre d'Evelyne Boucher, dont le corps sans vie et dénudé avait été découvert par deux chasseurs dans une clairière de la commune des Angles, dans le Gard.

"Ils ont condamné un innocent. C'est une injustice", s'est écrié Robert Greiner après l'énoncé du verdict, alors que son fils était venu le soutenir près du box des accusés. En face, les trois parties civiles -la mère, la soeur et le beau-père de la victime- étaient en larmes. "Cette victoire est pour Evelyne", a déclaré Jean-Pierre Azan, son beau-père. "C'est son plus beau cadeau d'anniversaire", a dit sa mère, Gisèle Cronier. "C'est ce que je voulais lui offrir pour son 37e anniversaire (qui aurait dû être célébré vendredi, ndlr). Justice est faite", a-t-elle ajouté. Robert Greiner devrait faire appel. "C'est une évidence", a déclaré son avocat Me Patrick Gontard.

Les jurés ont suivi, après trois heures et demie de délibéré, les réquisitions de l'avocate générale de lui infliger "la peine maximale prévue par le législateur". "Vous aurez compris l'enjeu de ce dossier qui est de mettre à l'écart quelqu'un qui bafoue les règles de vie en société et qui, pour satisfaire ses pulsions, viole et tue", avait déclaré celle-ci dans l'après-midi, à l'adresse des jurés.

Pressé de questions, Robert Greiner, au fil des audiences de ce procès qui a débuté lundi, avait finalement "envisagé" une relation sexuelle avec la victime, dans le cadre de ses multiples aventures avec des femmes, dans l'enceinte de la caserne des pompiers d'Avignon. Une relation "furtive" impossible à imaginer, selon l'avocate générale, car elle ne correspond pas au caractère de la victime, une jeune fille "simple, rayonnante, souriante". "On voudrait nous faire croire qu'il y avait une autre Evelyne Boucher cachée ? Elle serait une jeune fille allant de conquête en conquête ? On a du mal à suivre ce raisonnement", a dit l'avocate générale.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jugé pour viol et meurtre, plus de 20 ans après   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jugé pour viol et meurtre, plus de 20 ans après
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche grille d'accord pour open tunning
» Météo pour Rust
» caisse pour guitare type parlor /oahu et 0 size 00 et 000
» Un site interressant notement pour les conseils de lutherie.
» [Recherche] Comment gagner des tickets pour les meet and greet ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre nous :: Discussion générale :: Actualités Divers-
Sauter vers: