ici on discute de tout et de rien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Agresseurs de CRS : peines divisées par deux en appel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Agresseurs de CRS : peines divisées par deux en appel   Ven 4 Avr - 17:52

Les deux auteurs de l'agression de deux CRS dans la cité des Tarterêts, en Essonne, en 2006, ont vu vendredi leurs peines réduites à 4 et 3 ans de prison.
Le procès en première instance avait donné lieu à un élément inédit : l'audition d'une témoin sous X, alors qu'un climat de peur s'était installé dans la cité.


Les deux jeunes de 24 ans et 19 ans auteurs de l'agression de deux CRS dans la cité des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes, en 2006, ont vu vendredi leurs peines divisées par deux par la cour d'appel de Paris à quatre ans et trois ans de prison. Le parquet général avait demandé le maintien de leur condamnation respective à huit et six ans d'emprisonnement, le 1er octobre 2007, par le tribunal correctionnel d'Evry, pour "violences volontaires sur une personne dépositaire de l'autorité publique". "Je suis très satisfaite, le tribunal d'Evry avait été particulièrement sévère", a estimé à l'issue de l'audience l'avocate de l'un des condamnés.

Le 19 septembre 2006 au soir, un capitaine et un sous-brigadier supervisaient les effectifs des CRS sur le terrain lorsque leur voiture avait été la cible de jets de projectiles. Le capitaine était descendu pour constater les dégâts et avait demandé au sous-brigadier de faire demi-tour mais leur voiture avait calé. Les deux CRS avaient alors été passés à tabac par une vingtaine de personnes. Le capitaine avait failli perdre un oeil, son collègue souffre d'une perte d'audition.

L'avocate générale avait dénoncé dans son réquisitoire "une action de violence gravissime" ainsi que le climat "de peur" entourant ce dossier, en référence aux témoins mettant en cause les deux prévenus avant de se rétracter. La procédure, devant le juge d'instruction puis à l'audience de première instance, avait été marquée par le recours à un élément inédit : l'audition d'un témoin sous X.

Ce témoin anonyme, qui a assisté à la scène de violence, a affirmé que les deux prévenus étaient sur les lieux. Ceux-ci ont nié être présents mais la représentante du parquet général avait estimé que leurs déclarations étaient "dénuées de crédibilité" et que leur peine devait "avoir une valeur d'exemple pour cette attaque délibérée de représentants de la force publique". Les avocats de la défense avaient en revanche mis l'accent sur les mises en cause "peu crédibles" et "dépourvues de réalité" du témoignage sous X.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Agresseurs de CRS : peines divisées par deux en appel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je cherche une adresse sympa pour deux nuits à Paris
» Mika : marié, deux enfants..
» Deux Roues, Un guidon, des vibrations et des frissons.
» Restauration de deux Piper en tole JOUSTRA F-PIPER77 & JC-75
» Deux messages consécutifs au nombre de caractères respectif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre nous :: Discussion générale :: Actualités Divers-
Sauter vers: