ici on discute de tout et de rien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les handicapés défilent pour un revenu "décent"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Les handicapés défilent pour un revenu "décent"   Sam 29 Mar - 19:16

Plusieurs milliers de personnes, venues de toute la France, ont défilé samedi à Paris, réclamant un revenu d'existence "décent", au moins égal au Smic.
"Des centaines de milliers de personnes sont condamnées à vivre toute leur vie sous le seuil de pauvreté", soit 817 euros par mois, affirme le collectif "Ni pauvre, ni soumis".

Ils demandent un revenu d'existence "décent", c'est-à-dire au niveau du Smic brut. Plusieurs milliers de personnes, malades, handicapés, invalides, venues de toute la France, ont ainsi défilé samedi à Paris à l'appel du collectif "Ni pauvre, ni soumis". Selon les organisateurs, ils étaient "près de 30.000 personnes" à défiler, 16.500 selon la police. "C'est la révolte des handicapés, c'est la révolte de millions de personnes pour dire qu'il y en a assez de toucher 628 euros par mois (montant de l'allocation adultes handicapés), qu'avec ça, on ne peut pas vivre", a déclaré Arnaud de Broca, président de la FNATH, une des associations organisatrices du mouvement.

Pour cette manifestation "historique", rebaptisé "Marche sur l'Elysée", le collectif, qui regroupe une centaine d'associations, avait affrété 13 trains, 5 avions et 700 autocars et minibus. Certains manifestants se déplaçaient à fauteuils roulants, d'autres arboraient des cannes blanches, beaucoup avaient revêtu les couleurs du mouvement "Ni pauvre ni soumis", à savoir le jaune et noir, avec des panneaux portant les slogans : "628 euros par mois, pouvoir d'achat, pouvoir de rien !", ou encore "handicap, maladie = pauvreté".

Parmi les manifestants figuraient notamment le secrétaire général de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly, et le porte-parole de la Ligue communiste révolutionnaire, Olivier Besancenot. "Ces allocations permettent aux handicapés d'acquérir une autonomie", a souligné Jean-Claude Mailly. "Il faut aussi pouvoir montrer qu'un travailleur handicapé peut être productif dans un milieu ordinaire de travail". Une délégation d'une dizaine de personnes, adhérents d'associations, devait être reçue à l'Elysée en fin d'après-midi, pour remettre les plus de 50.000 signatures de soutien reçues par le Collectif pour réclamer un "revenu d'existence décent".

La question des ressources des personnes handicapées a été insuffisamment traitée par la loi handicap de février 2005, estiment les associations. Elle a certes créé une "prestation de compensation" destinée aux aides matérielles et humaines, mais n'a pas amélioré les revenus d'existence, déplorent-elles. "On peut avoir une aide 24H/24 mais être réduit à une activité de survie", explique-t-elles. Quelque 810.000 handicapés, qui ne peuvent pas ou plus travailler, vivent avec les 628,10 euros de leur allocation adulte handicapé (AAH).

La confirmation par Nicolas Sarkozy mardi, quatre jours avant la manifestation, de revaloriser l'AAH de 5% en 2008, conformément à sa promesse électorale, "n'a fait que mobiliser les gens", souligne Arnaud de Broca. "On rend d'un côté ce qu'on prend de l'autre", dit-il, rappelant que les bénéficiaires de l'AAH ne sont pas exonérés des franchises médicales créées par le gouvernement. Les associations craignent aussi que l'accent mis par le gouvernement et le chef de l'Etat sur l'emploi des handicapés, avec une conférence nationale le 10 juin centrée sur ce thème, n'ait pour effet de "culpabiliser" ceux qui ne peuvent travailler. Vendredi, le ministre du Travail Xavier Bertrand a déclaré que la manifestation était le "signe d'une attente légitime" et qu'il allait recevoir les associations mardi, avec Valérie Létard.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les handicapés défilent pour un revenu "décent"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour laissez un message ici > cliquez sur le carré a droite > puis sur "répondre"
» Mise en place magasins pour "Bleu Noir"
» La recette pour avoir un son "électrique" à la Weiss
» film "le secret" pressenti pour Cannes
» * Cherche a collaborer avec MC pour "Beatmaker Symphony"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre nous :: Discussion générale :: Actualités Divers-
Sauter vers: