ici on discute de tout et de rien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Crash du Concorde - Vers un procès en correctionnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Crash du Concorde - Vers un procès en correctionnelle   Mer 12 Mar - 11:56

Huit ans après le crash du Concorde qui avait fait 113 morts, le parquet a requis le renvoi en correctionnelle de Continental Airlines et de 4 personnes.
L'enquête a établi que l'origine de l'accident était l'éclatement d'un pneu avant droit du Concorde provoqué au décollage par une lamelle en titane provenant d'un avion de Continental Airlines qui s'était envolé juste avant.

Il n'y a toujours pas eu de procès huit ans après le dramatique accident du Concorde à Gonesse. Le procureur de la République de Pontoise a requis le renvoi de quatre personnes et de la Compagnie Continental Airlines devant le tribunal correctionnel pour homicide involontaire. L'accident d'un Concorde avait fait 113 morts à Gonesse, dans le Val-d'Oise, le 25 juillet 2000. L'enquête avait montré que l'explosion des réservoirs de l'avion était liée à l'éclatement d'un pneu, lui-même dû à la présence sur la piste d'une lamelle en titane perdue par un DC-10 de Continental Airlines.

L'employé de Continental Airlines qui a posé la lamelle sur le DC-10, John Taylor, le chef de l'entretien en ligne de la compagnie à l'époque, Stanley Ford, et la compagnie aérienne en tant que personne morale, sont renvoyés devant le tribunal correctionnel pour "homicides et blessures involontaires", a précisé le procureur de la République adjoint de Pontoise. Il demande en outre le renvoi d'Henri Perrier, 77 ans, directeur du programme Concorde au sein d'EADS (ex-Aérospatiale) de 1978 à 1984 et Claude Frantzen, 69 ans, sous-directeur du service technique de 1984 à 1988 puis chef de ce service de 1989 à 1994 à la direction générale de l'aviation civile (DGAC), pour les mêmes chefs.

Le procureur a en revanche requis un non-lieu au profit de Jacques Hérubel, 70 ans, ingénieur en chef du programme Concorde entre 1993 et 1995. Les réquisitions du parquet ont été notifiées aux parties pour observation. Les juges chargés de l'instruction doivent à présent signer une ordonnance de renvoi qui amènera l'audiencement de l'affaire.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Crash du Concorde - Vers un procès en correctionnelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après Johnny Cash ... Johnny Crash LOL !
» Remix du Blues vers le Funk version longue
» La Mine de Rien - La Tête allant vers
» Transposition facile de G ou A vers D ou E
» procès contre le kkk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre nous :: Discussion générale :: Actualités Divers-
Sauter vers: