ici on discute de tout et de rien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chamonix - Un "accident" lié à des "comportements inadaptés"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Chamonix - Un "accident" lié à des "comportements inadaptés"   Dim 2 Mar - 14:55

Un homme de 32 ans est mort samedi après une chute de 25 mètres depuis une télécabine dont la vitre s'est brisée.
Les trois amis de la victime, présents dans la télécabine lors du drame, sont en garde à vue.


Que s'est-il passé samedi vers 17 heures dans une télécabine de Chamonix au moment de la chute mortelle d'un homme de 32 ans? Selon les gendarmes de Haute-Savoie, "des comportements inadaptés dans la télécabine sont probablement à l'origine de l'accident". Deux des quatre hommes, qui se trouvaient dans la télécabine, se sont "appuyés sur la vitre latérale en plexiglas qui a cédé", provoquant la chute mortelle de l'un d'entre eux âgé de 32 ans, a précisé le colonel Olivier Kim sur la base des auditions des trois amis de la victime, en garde à vue depuis samedi soir à Chamonix.

Originaires de la Somme, les quatre hommes, des pères de famille âgés de 32 à 35 ans qui se connaissaient depuis l'enfance, avaient semble-t-il partagé un repas alcoolisé avant d'emprunter la télécabine du Planpraz sur le domaine skiable du Brévent, samedi en fin d'après-midi, pour redescendre vers la station. Des analyses toxicologiques devaient être menées pour déterminer leur degré d'alcoolémie. La victime, qui a fait une chute de 25 mètres, est décédée sur le coup. Une autopsie du corps devait être menée dimanche après-midi à l'institut médico-légal de Haute-Savoie.

Une enquête en flagrance pour homicide involontaire a été ouverte par le parquet de Bonneville et confiée à la gendarmerie. La télécabine, où s'est déroulée l'incident, a été décrochée du câble et placée sous scellés. Les enquêteurs de la cellule d'investigation criminelle de la gendarmerie vont effectuer lundi les constatations techniques destinées à rechercher les causes de la mort du jeune homme.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Chamonix - Un "accident" lié à des "comportements inadaptés"   Lun 3 Mar - 20:45

Les quatre amis ont "un peu chahuté"

Les 3 passagers de la télécabine, placés en garde à vue après la chute mortelle de leur ami samedi à Chamonix, ont évoqué des "chamailleries bon enfant".
Mais l'origine de la chute n'est "pas exactement définie". Leur garde à vue a été prolongée car "pour l'instant il existe des divergences dans leurs déclarions, sur le comportement exact de chacun", selon la substitut du procureur.


On en sait un peu plus sur les circonstances de la chute mortelle de Chamonix, même si on en ignore encore les raisons exactes. Les trois passagers de la télécabine placés en garde à vue ont reconnu qu'ils avaient "un peu chahuté", a déclaré dimanche la substitut du procureur de Bonneville. "Il n'y a a priori pas eu d'altercation, mais eux parlent de ‘chahut' et de ‘bousculade'", a-t-elle précisé, ajoutant qu'ils "avaient bu, ils le reconnaissent, mais ils n'étaient pas ivres". Les trois amis ont évoqué au cours de leur audition des "chamailleries bon enfant", et non pas une dispute.

"Ils se seraient sans doute levés, alors qu'il est obligatoire de rester assis dans ces cabines", mais on ignore encore si la victime "a été poussée ou non". Selon la substitut, l'origine de la chute n'est "pas exactement définie". La garde à vue des trois passagers a été prolongée de 24 heures, car "pour l'instant il existe des divergences dans leurs déclarions, sur le comportement exact de chacun", a ajouté la substitut. Dimanche matin, le colonel Olivier Kim, commandant du groupement de gendarmerie de Haute-Savoie, a déclaré que deux d'entre eux "étaient debout appuyés contre la paroi qui a cédé". Une reconstitution des faits doit être organisée ce lundi.

A la fermeture des pistes, vers 17h samedi, la victime a emprunté la télécabine du Planpraz sur le domaine skiable du Brévent, en compagnie de trois amis, tous originaires de la Somme et pères de famille se connaissant depuis l'enfance, pour redescendre vers la station. La vitre de la télécabine a alors cédé, l'entraînant dans le vide. La victime, qui a fait une chute de 25 mètres, est décédée sur le coup.

Une autopsie du corps devait être menée dimanche après-midi à l'institut médico-légal de Haute-Savoie. La télécabine, où s'est déroulée le drame, a été décrochée du câble et placée sous scellés. Les enquêteurs de la cellule d'investigation criminelle de la gendarmerie vont effectuer lundi les constatations techniques pour rechercher les causes de la mort du jeune homme.

La Compagnie du Mont-Blanc, qui gère les remontées mécaniques de Chamonix, a souligné dimanche le "caractère exceptionnel" de cet accident, estimant qu'il avait été "vraisemblablement" provoqué par un "choc violent".

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Chamonix - Un "accident" lié à des "comportements inadaptés"   Lun 3 Mar - 21:52

Chute mortelle : les 3 amis ont reconstitué la scène

Deux jours après le drame, une information judiciaire a été ouverte. La garde à vue des 3 passagers de la télécabine doit prendre fin cet après-midi.
Leurs éventuelles mises en examen devraient être décidées plus tard. Lundi matin, ils ont participé à une "mise en situation" dans une télécabine identique à celle empruntée samedi.


La Justice excluait toujours lundi matin toute "dispute" ou "querelle" entre les quatre amis d'enfance, qui ont emprunté une télécabine du Planpraz sur le domaine skiable du Brévent, à Chamonix, samedi à la fermeture des pistes, après un repas bien arrosé. Une descente à la station au cours de laquelle l'un des quatre passagers a fait une chute mortelle. Le parquet de Bonneville, en Haute-Savoie, a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire pour homicide involontaire.

Prolongée de 24 heures dimanche, la garde à vue des trois passagers et amis de la victime, des pères trentenaires originaires de la région d'Amiens, devait s'achever lundi après-midi. Leurs éventuelles présentations et mises en examen devraient être décidées ultérieurement, après l'analyse de la mise en situation qui a eu lieu lundi matin à Chamonix, a précisé le procureur de la République de Bonneville. Entourés d'une quinzaine de gendarmes, les trois gardés à vue ont en effet été emmenés dans "un atelier de réparation", où une "mise en situation" a été organisée dans une télécabine identique à celle empruntée samedi, a précisé la gendarmerie.

"C'est un amusement imbécile qui a malheureusement mal tourné", a souligné le procureur en donnant des précisions sur les circonstances de l'accident. Selon les déclarations de l'un d'entre eux, il semblerait que la victime, qui mesurait 1,82 m, et un de ses amis "faisaient les imbéciles" en étant "appuyés contre la vitre" de la télécabine de 1,45 m de haut. La vitre aurait alors cédé entraînant la victime, âgée de 32 ans, dans une chute de 25 mètres, ainsi que son compagnon, qui a été rattrapé in extremis "par les pieds par son frère". Le 4e homme a assisté à la scène sans intervenir.

On ignore pour l'heure si la vitre "s'est brisée" sous la pression ou s'est "déjointée", a précisé le procureur. Une analyse de la télécabine va être confiée à un expert, a confirmé le procureur, soulignant qu'une responsabilité du fabricant et de l'exploitant concernant la solidité du matériel, n'était "pas exclue", même si l'accident revêt un "caractère exceptionnel".

Parallèlement, les gendarmes de la cellule d'investigation criminelle ont commencé à effectuer lundi matin les constatations techniques sur la cabine placée sous scellés, a précisé un responsable de la gendarmerie. Une autopsie du corps de la victime devait également être pratiquée lundi en fin d'après-midi. Les résultats des analyses toxicologiques devaient être connus ultérieurement.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Chamonix - Un "accident" lié à des "comportements inadaptés"   Lun 3 Mar - 21:54

Le matériel était-il solide ?

Après la chute mortelle d'une télécabine, un "test" mené par la gendarmerie "interroge sur la solidité du matériel", selon le procureur.

Un "test" mené par la gendarmerie lundi matin, lors de la mise en situation d'une chute mortelle qui a coûté la vie à un homme de 32 ans samedi à Chamonix, "interroge sur la solidité du matériel", a déclaré le procureur de la République de Bonneville, Michel Belin. "Un seul gendarme s'est appuyé assez fortement sur le plexiglas" de la télécabine "qui a cédé", a précisé le procureur, ajoutant que l'opération avait été répétée pour un résultat identique.

"Ce test interroge sur la solidité du matériel étant entendu qu'on n'a pas à s'appuyer sur le plexiglas", comme l'ont fait la victime et un de ses amis, a-t-il ajouté, précisant qu'il s'agit juste d'un test et que "seules les expertises pourront dire si les cabines présentent ou non des défauts".

"Ce test pose la question de l'éventuelle, je dis bien l'éventuelle responsabilité, qui serait liée à un défaut de cette cabine", a-t-il ajouté, précisant que "seules les expertises pourront dire si les cabines présentent ou non des défauts". "Il est évident que si on est assis normalement et qu'on se fait transporter normalement il n'y a aucune raison qu'un tel accident se produise", a-t-il souligné.

Dans l'immédiat, les amis de la victime ne sont pas poursuivis. "On a estimé qu'il n'y avait pas de faute telle qu'elle justifiait une présentation au procureur de la République et une mise en examen", a déclaré Michel Belin ajoutant : "ça ne veut pas dire que leur responsabilité soit totalement écartée". Le procureur a confirmé l'ouverture d'une information judiciaire contre X pour homicide involontaire, qui sera effective mardi.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Chamonix - Un "accident" lié à des "comportements inadaptés"   Mar 4 Mar - 21:05

Du chahut, mais pas de bagarre avant la chute mortelle

L'autopsie du skieur mort à Chamonix confirme que la victime et ses amis ne se sont pas bagarrés, même si les survivants ont évoqué une ambiance agitée.
Des experts réunis par le Bureau enquête accident doivent se rendre à Chamonix pour examiner la télécabine et émettre, si besoin, des "recommandations d'urgence".


L'autopsie du corps du skieur, mort après être tombé d'une télécabine à Chamonix, confirme la version des autres passagers présents lors du drame : elle "a montré l'absence de lésion ou de griffure, ce qui accrédite la thèse selon laquelle il n'y a pas eu de bagarre", a annoncé mardi le procureur de la République de Bonneville, Michel Belin. Elle a par ailleurs permis de préciser les causes du décès, provoqués par des "multi-traumatismes liés à une chute".

Passablement éméchés, les trois amis de la victime avaient reconnu avoir un peu "chahuté" en empruntant la télécabine de Planpraz samedi après-midi. La victime et l'un d'entre eux se tenaient debout tout en s'appuyant contre la vitre latérale, lorsqu'elle a cédé provoquant la chute mortelle. Un test sans valeur scientifique mené par la gendarmerie lundi a mis en cause la solidité de cette vitre, qui a cédé sous la pression d'un seul militaire.

Une information judiciaire contre X pour homicide involontaire doit être ouverte, entraînant la saisine d'un juge d'instruction qui devrait ordonner une expertise de la télécabine. Parallèlement, une enquête administrative a été ouverte. Une équipe d'experts, réunie par le Bureau enquête accident, doit prochainement se rendre à Chamonix afin d'examiner la télécabine et émettre, si nécessaire, des "recommandations d'urgence" sur la poursuite de l'exploitation.

Dans une interview au Dauphiné libéré, publiée mardi, le frère de la victime a jugé incompréhensible que l'arrêt des télécabines n'ait pas été décidé. "On veut faire part de notre incompréhension. Il faut interdire le fonctionnement de ces oeufs", a-t-il déclaré. "Des milliers de modèles de télécabine du même type sont en service dans le monde. Aucun accident semblable à celui de Chamonix n'a pour l'heure été signalé", a souligné pour sa part un responsable français. Fabriquées par le Suisse CWA, les cabines de Planpraz, qui transportent 400.000 usagers par an, ont été installées en 1992 et révisées régulièrement depuis.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Re: Chamonix - Un "accident" lié à des "comportements inadaptés"   Mer 5 Mar - 21:58

Le montage des vitres était conforme

Un contrôle du montage des vitres de l'ensemble des cabines de la station où a eu lieu l'accident mortel n'a "mis en évidence aucune non-conformité".
Lundi, un test sans valeur scientifique, effectué par la gendarmerie, avait mis en cause la solidité des vitres des cabines.


Un contrôle du montage des vitres de l'ensemble des cabines de Planpraz, théâtre d'une chute mortelle rarissime samedi à Chamonix, a été effectué mardi et n'a "mis en évidence aucune non-conformité", a indiqué mercredi le secrétariat d'Etat aux transports, Dominique Bussereau. Ce contrôle visait à "s'assurer" de la conformité du montage des vitres avec "les plans de construction" des télécabines, a précisé le ministère dans un communiqué.

Cette inspection faisait suite à une première vérification des services de l'Etat, qui n'avait révélé aucune anomalie au lendemain de l'accident qui a coûté la vie à Antoine Laurent, 32 ans. Ce dernier, ainsi qu'un ami d'enfance, passablement éméchés, se tenaient debout, appuyés sur la vitre de la télécabine, lorsqu'elle a cédé, provoquant l'accident mortel.

Dominique Bussereau a également demandé "à tous les exploitants de télécabines que les passagers soient mieux informés de la nécessité impérieuse de rester assis pendant toute la durée du transport". Le ministère propose notamment l'apposition d'un "pictogramme très visible" pour les usagers, qu'il appelle à "respecter les conditions de sécurité et garder un comportement adapté à ce type de transport".

Les amis de la victime ont assuré aux enquêteurs n'avoir pas été conscients de commettre une imprudence, n'ayant pas vu de consigne les obligeant à rester assis pendant le transport de cette télécabine. De son côté, la Compagnie du Mont-Blanc, qui gère l'installation, a précisé que les vitrages des télécabines "places assises", à l'instar de celle de Planpraz, n'étaient pas "conçus comme des éléments de sécurité", conformément à "la réglementation existante". "Nous pouvons donc assurer qu'il n'y a aucune dangerosité pour les clients qui font un usage normal de la télécabine de Planpraz", assure la compagnie.

Par ailleurs, une équipe d'experts du Bureau d'enquêtes sur les accidents de transport terrestre s'apprête à partir pour Chamonix dans le cadre d'une enquête technique ordonnée par le secrétaire d'Etat aux Transports. "C'est la première fois que ce type d'accident se produit depuis près de 60 ans", selon l'Organisation internationale des transports par câble, qui recense les accidents dans le monde entier.

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chamonix - Un "accident" lié à des "comportements inadaptés"   Aujourd'hui à 11:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Chamonix - Un "accident" lié à des "comportements inadaptés"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Info] Bill Kaulitz dans les "50 plus beaux hommes allemands de tous les temps"
» Bruce Dickinson:" les fans ne sont pas des vaches à lait"
» "Johnny sera à l'Olympia ce soir avec Sylvie"
» "les Hula Serenaders & le groupe Hula O Manoa" 21 Juin Paris
» [INTERVIEW] M.Pokora évoque Michael: "Bien qu'il ai fait des choses dégradantes[...]"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre nous :: Discussion générale :: Actualités Divers-
Sauter vers: