ici on discute de tout et de rien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sarkozy : "on ne traumatise pas les enfants"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nath
Administratrice
Administratrice


Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Sarkozy : "on ne traumatise pas les enfants"   Ven 15 Fév - 19:39

Dans son discours sur l'école vendredi à Périgueux, le président a défendu son idée de confier la mémoire d'un enfant victime de la Shoah à un élève de CM2.
Il a aussi prôné un renforcement de l'instruction "civique et morale à l'école", passant par la réhabilitation du drapeau tricolore, de la figure de Marianne et de l'hymne national.



Sur la mémoire d'un enfant victime de la Shoah à un élève de CM2
Sa proposition fait débat depuis mercredi. Vendredi, il s'est expliqué. Dans son discours sur l'école primaire prononcé à Périgueux, Nicolas Sarkozy est revenu sur son idée de confier la mémoire d'un enfant victime de la Shoah à un élève de CM2. "On fait un grand tumulte là-dessus et on n'en fait pas sur parfois ce que voient comme films nos enfants, ce qu'on leur laisse d'images violences, dégradantes et gratuites." Mais "il s'agit d'une démarche contre tous les racismes, toutes les discriminations, toutes les barbaries", a-t-il dit. "Croyez-moi, on ne traumatise pas les enfants en leur faisant cadeau de la mémoire de ce pays" et cette proposition est dictée, selon lui par la nécessité de faire des écoliers français "des enfants aux yeux ouverts". "Si vous ne leur parlez pas de ce drame-là, ne vous étonnez pas que ça se reproduise. C'est l'ignorance qui fait la reproduction de situations abominables, c'est pas la connaissance", a-t-il lancé.

Sur la réhabilitation des emblèmes nationaux
Cette mémoire de la Shoah s'inscrira dans le cadre d'une instruction "civique et morale à l'école" renforcée, de même que d'autres symboles, d'autres "repères" pour le président : le drapeau français, Marianne et la Marseillaise. "L'affirmation des valeurs morales, l'énonciation de règles de comportements applicables à tous sont une absolue nécessité", a-t-il plaidé. "Cette instruction civique et morale prévoit notamment l'apprentissage des règles de politesse, la connaissance et le respect des valeurs et emblèmes de la République française." Or, a-t-il dit, "ce n'est pas faire du nationalisme que d'apprendre à nos enfants à respecter le drapeau de la nation qui est la leur" -, Marianne, et l'hymne national, "à l'écoute duquel ils devront se lever". "L'hymne national ne se siffle pas". "Devant le drapeau pour lequel nos anciens sont morts, on se lève (...) Ce sont des repères, des valeurs".

Sur l'échec scolaire
Evoquant la réforme de l'enseignement scolaire, "la plus importante depuis des décennies", le chef de l'Etat a annoncé son objectif : "diviser par trois, d'ici la fin de la mandature, le taux d'échec scolaire, à la sortie du CM2". Car "contrairement à une opinion longtemps admise et encore répandue, notre école primaire ne se porte pas bien. Chaque année, ce sont plus de 15% des élèves qui en sortent en grande difficulté : soit plus de 100.000 enfants par an !", a-t-il déclaré. "Dès le mois de septembre, dans toutes les écoles primaires, il y aura deux heures de pédagogie en plus pour vos enfants en difficultés", a affirmé le président. Et "les nouveaux programmes présenteront l'ensemble d'un cursus scolaire recentré sur le français et les mathématiques".

Sur l'évaluation des enseignants
Les professeurs des écoles seront désormais évalués "tous les deux ans, au lieu de quatre actuellement en moyenne", a annoncé le président. L'évaluation "s'attachera d'abord aux progrès des élèves, et non au choix de telle ou telle méthode pédagogique, que je veux laisser à la libre appréciation de l'enseignant", a-t-il expliqué. "Nous allons concentrer tous nos efforts sur les résultats (...) La méthode m'indiffère." "Parallèlement, nous allons doter notre école primaire d'un véritable système d'évaluation permettant d'identifier rapidement les difficultés et de promouvoir les solutions qui marchent. Deux évaluations nationales témoins seront créées, qui serviront à mesurer chaque année les acquis des élèves au CE1 et au CM2", a-t-il dit. "Chaque famille recevra systématiquement, non seulement les résultats de son enfant, mais également ceux de son école (...) Un devoir de transparence."

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sarkozy : "on ne traumatise pas les enfants"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» films sur le sujet "chorales d'enfants"
» Les "enfants" tricotent
» Frank Dileo : "C'est moi qui ai dû apprendre la nouvelle à ses enfants"
» Commes des enfants - "Coeur de pirates"
» "Michael Jackson's This Is It" nominé aux BET Awards

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre nous :: Discussion générale :: Actualités Divers-
Sauter vers: