ici on discute de tout et de rien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Accident vasculaire cérébral (AVC)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nath
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 34
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Accident vasculaire cérébral (AVC)   Jeu 14 Fév - 21:15

Un AVC est un arrêt subit du fonctionnement du cerveau. Il est causé par l'arrêt de la circulation sanguine vers le cerveau (AVC ischémique) ou par la rupture d'un vaisseau sanguin dans le cerveau (AVC hémorragique) provoquant ainsi la mort des cellules cérébrales de la partie du cerveau qui est touchée. Les séquelles d'un AVC dépendent de la région endommagée et de l'étendue des dommages.



Environ 20 % du sang pompé par le cœur se dirige vers le cerveau, qui est extrêmement sensible à toute interruption de l'apport en oxygène. Si l'apport en sang et en oxygène est coupé suffisamment longtemps, une partie des cellules du cerveau mourront. Mis à part le manque d'oxygène, d'autres réactions chimiques en chaîne, déclenchées par la privation d'oxygène, contribuent à la mort du tissu cérébral. L'ischémie, ou manque d'oxygène, entraîne différents problèmes selon la localisation et la sévérité de la zone du cerveau qui est touchée. Les parties du corps contrôlées par les parties endommagées du cerveau ne pourront plus alors fonctionner correctement.



L'AVC frappe, la plupart du temps de façon inattendue, chez les personnes de tous âges, mais beaucoup plus rarement avant l'âge de 55 ans. Par ailleurs son incidence augmente avec l'âge.

Causes
La cause majeure de l'AVC demeure l'athérosclérose dont les facteurs de risque les plus importants sont l'hypercholestérolémie, l'hypertension artérielle et le tabagisme. L'obésité, le diabète sucré, l'hypertriglycéridémie, l'inactivité physique et le stress sont également des facteurs influents.
L'AVC n'est pas d'origine héréditaire, par contre des facteurs de risque importants le sont, tels l'athérosclérose.

Symptômes et signes
Les symptômes d'un AVC varient selon la cause (hémorragique ou thrombo-embolique), la localisation et la gravité du dommage cérébral. Les symptômes vont d'un léger engourdissement à la paralysie complète. Étant donné que plusieurs fonctions sont contrôlées par des côtés opposés du cerveau, des dommages au côté gauche du cerveau vont affecter le côté droit du corps et vice versa. Les principaux signes avant-coureurs d'un AVC sont :

- un engourdissement ou une perte de la force qui peut aller jusqu'à la paralysie complète d'un côté du corps (visage, bras, jambe);
- la perte soudaine de la parole, des problèmes d'élocution (dysarthrie) ou de la difficulté à comprendre des mots ou à lire (aphasie).
- une vision soudainement trouble ou voilée ou une perte de vision, la plupart du temps dans un œil seulement;
- des maux de têtes graves et inhabituels, accompagnés de nausée et de somnolence;
- étourdissement ou sensation de vertige;
- chute soudaine, instabilité, mouvements gauches;
- perte de conscience inexplicable ou chute;
- démarche hésitante, déséquilibre;
- tremblement d'un côté du corps (un bras, une jambe);
- difficulté de déglutition;
- diminution de la sensation du toucher.



Conséquences
Le traitement et la réhabilitation à la suite d'un AVC dépendent de sa gravité et de ses effets. Les parties non endommagées du cerveau continuent à fonctionner aussi bien qu'avant. Toutefois, même des lésions mineures peuvent rendre des tâches comparables difficiles à réaliser.
De façon générale, une atteinte du côté gauche du cerveau entraînerait:
- une paralysie ou faiblesse du côté droit du corps;
- une approche lente, hésitante et anxieuse;
- de la dysarthrie (difficulté d'articulation des mots);
- problèmes de déglutition;
- tâches familières effectuées de manière désorganisée;
- de l'aphasie (difficulté de lecture, d'écriture et de langage); - il peut y avoir perte de la parole mais non de la compréhension.
Tandis qu'une atteinte du côté droit du cerveau entraînerait:
- une paralysie ou faiblesse du côté gauche du corps;
- une difficulté à effectuer des tâches particulières (lancer, attraper), incapacité à juger des distances, de l'espace, de la position et du mouvement;
- difficulté à reconnaître les visages et endroits familiers;
- une attitude impulsive (difficulté à transmettre les émotions);
- perte de mémoire, problèmes à retenir les dates et les rendez-vous, difficulté à apprendre de nouvelles tâches;
- problèmes dans le positionnement des mains et des pieds;
- trébuchements fréquents;
- conduite dangereuse ou traversée de route hasardeuse;
- mauvais jugement de ses propres capacités;
- compréhension de commandements oraux et non écrits;
- besoin d'encouragements à aller doucement, à recommencer, à prendre son temps.



http://www.servicevie.com/

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaolla
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 108
Localisation : Drôme 26
Emploi/loisirs : emploi : debout ; loisirs : assis
Humeur : blonde peut être ?
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: Accident vasculaire cérébral (AVC)   Ven 15 Fév - 13:21

Je crois qu'ilva falloir arreter de regarder Dr. House... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entrenous.forums-actifs.net
 
Accident vasculaire cérébral (AVC)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mylène victime d'un accident cardio-vasculaire
» [Fête des Loges] - Accident
» Accident dans l'Oise: pas de problèmes techniques
» Accident Panoramabahn
» [SF Kentucky Kingdom] Grave accident

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre nous :: Santé/Bien-être :: Divers-
Sauter vers: