ici on discute de tout et de rien
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fin de cavale pour le meurtrier belge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nath
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1388
Age : 33
Localisation : Bourg Les Valence (Drôme)
Emploi/loisirs : conseiller clientèle, séries tv, internet, jeux
Humeur : bof
Date d'inscription : 25/01/2008

MessageSujet: Fin de cavale pour le meurtrier belge   Jeu 7 Fév - 20:06

Condamné à la perpétuité pour avoir tué une fillette à Liège, il s'était évadé. Réfugié en France, il a été arrêté pour agressions sexuelles.
La semaine dernière, il a été extradé vers son pays.


Son voisin ? Un pédophile ? Josette en est encore toute secouée. "Je ne comprends pas, c'était quelqu'un de normal, raconte-t-elle avec un certain plaisir. Il passait devant ma porte quand il allait faire ses courses. On se disait 'bonjour'. Je lui donnais même des croquettes pour son chien."

La semaine dernière, son si courtois voisin a été extradé vers la Belgique, son pays d'origine. Remis par la justice française à la police belge. Son nom : Georges Vincent. En 1985, cet homme, aujourd'hui âgé de 51 ans, avait été condamné à la perpétuité. Reconnu coupable pas la cour d'assises de Liège du meurtre d'une fillette : Véronique Petit, 10 ans, sans doute abusée avant d'être précipitée dans les eaux d'un canal et de se noyer. Georges Vincent passe 15 ans derrière les barreaux de la prison de Lantin. En 2000, lors d'un congé pénitentiaire, il se fait la belle.

"Un peu abîmé par l'alcool"

C'est le début d'une cavale à travers l'Europe. "La Suisse, l'Espagne, le Sud-Est de la France, il a pas mal 'voyagé'", raconte aujourd'hui son avocate, Me Fagot-Bidou. Dans le Gard, il rencontre un couple de restaurateurs qui le prend sous son aile. En 2005, il suit ses protecteurs dans le Lot-et-Garonne, à Cancon, village de 1 400 âmes. "Il ne se cachait pas et vivait sous sa véritable identité", précise celle qui fut son défenseur. Les pages jaunes en témoignent encore : un nom, une adresse, un téléphone. "Il était très discret, raconte aussi Jean-Claude Gouget, le maire de cette capitale de la noisette. Tellement discret que je ne l'ai jamais vu." "Il est plutôt quelconque physiquement, poursuit son avocate. Pas très grand, les cheveux blancs, faisant plus vieux que son âge, le physique un peu abîmé par l'alcool..."

En 2006, Georges Vincent est rattrapé par son passé. Il est arrêté pour agression sexuelle sur un garçon de 14 ans. "Un gamin de Cancon un peu seul, dont il s'occupait, détaille Me Fagot-Bidou. Il lui faisait faire ses devoirs, passait beaucoup de temps avec lui. Garde à vue, mise en examen. Selon son avocate, Georges Vincent feint l'innocence expliquant que c'est la première fois qu'il est arrêté pour de tels faits. Le juge d'instruction obtient son dossier judiciaire belge. L'homme est sous le coup d'un mandat d'arrêt européen.

Georges Vincent est condamné à deux ans de prison. Direction la maison d'arrêt d'Agen. Le 31 janvier 2008, sa peine purgée, il a été remis à ses compatriotes policiers. Retour à la case départ pour lui : les murs de Lantin. Son voisin ? Un pédophile. Josette a toujours du mal à y croire. "C'est quelqu'un qui avait l'air gentil. Mais c'est vrai qu'il était un peu renfermé..."

_________________
"Nul ne s'est jamais perdu dans le droit chemin" Goethe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fin de cavale pour le meurtrier belge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche belge pour commande produit belge...
» Les bons plans pour la côte belge cet été ???
» Un artiste belge fait son nid
» Naturalisation Belge accepter pour Johnny
» BT 100% belge - Version 2.0 : non anglophone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre nous :: Discussion générale :: Actualités Divers-
Sauter vers: